Recevez les actualités onStEPs !

Envie de rester informé sur le sport, le bien-être, la santé et les mises à jour de l'application ?


Recevez nos actualités par mail :

S'inscrire
Vous êtes maintenant inscrit à la newsletter onStEPs
25.07.2019- temps de lecture : 4min

Rester mince et tonique en été… et toute l’année !

Retour au Mag ×

Crudivorisme, végétalisme, jeûne intermittent, régime cétogène, sans gluten ou sans produits laitiers : on trouve beaucoup d’informations sur Internet… et pas toujours les bonnes. La seule certitude est en réalité une reprise de poids après le régime ! Rencontre avec Zoé Desbouis, diététicienne, qui nous livre ses clés pour mincir avant l’été… et continuer à la rentrée.

Au lieu de faire un régime drastique un mois avant l’été, il est préférable de mettre en place des changements alimentaires pertinents de façon durable et d’augmenter votre activité physique. L’idéal est d’atteindre votre poids de forme progressivement et surtout de le garder !

Adieu les régimes ! Vive l’alimentation équilibrée…

Pour maigrir, un repas doit avant tout être équilibré et varié. Et pour cela, il doit comprendre une portion de fruits et/ou de légumes (entre 150 et 200 g/repas). « En effet, il s’agit d’aliments riches en fibres qui favorisent la satiété : ils prennent de la place dans l’estomac et sont longs à digérer », explique Zoé Desbouis. Attention aux jus de fruits (même frais) car ils ne sollicitent pas l’estomac et sont assimilés rapidement : privilégiez les fruits entiers au petit-déjeuner ou en collation, en fin de matinée ou l’après-midi. De plus, il est préférable de limiter au maximum les aliments industriels (chips, biscuits, etc.) car ils sont hyper-stimulants de par leur teneur en sucre ou en sel. Concernant les apports en graisses, il n’est pas question de les supprimer mais une vigilance et une réflexion s’imposent : réduire la quantité de fromage à la fin d’un repas a-t-il un réel impact sur votre sensation de plaisir ? Diminuer la quantité d’huile d’olive dans une ratatouille modifie-t-il vraiment son goût ?

Manger en étant à l’écoute de son corps

Réduire la taille des portions, ne pas grignoter entre les repas, limiter les desserts sucrés : de petits gestes sont suffisants pour diminuer l’apport quotidien en calories. Mais avant toute chose, une meilleure écoute de ses propres signaux de faim et de satiété peut s’avérer très utile et efficace. Tout d’abord, on ne devrait jamais manger si on ne ressent pas une vraie faim. « Les principaux signaux de faim se situent au niveau de l’estomac : gargouillement, torsion, sensation de vide ou de creux, mouvements d’air. Ces sensations sont physiologiquement désagréables. Certaines personnes peuvent avoir des symptômes corporels plus larges : « coup de mou, fatigue voire vertiges ou nausées », précise Zoé Desbouis.

Ensuite, on devrait toujours arrêter de manger lorsque l’on se sent rassasié et même si l’assiette n’est pas terminée ! « Par définition, la satiété correspond à l’absence de faim. Il faut donc apprendre à s’arrêter de manger lorsque l’estomac est comblé, avant de ressentir la sensation de « trop » ou d’être inconfortable dans ses vêtements. Par exemple, si votre repas vous semble moins savoureux qu’au début ou que vous êtes tenté d’ajouter du sel, c’est surement le signe que vous avez assez mangé », poursuit-elle.

Maintenir une bonne hydratation

En plus d’une alimentation équilibrée et variée, il est important de bien s’hydrater tout au long de la journée (surtout l’été car les besoins sont augmentés), et de limiter votre consommation d’alcool et de soda, car leur teneur en glucides est très élevée. De même, les boissons énergétiques sont à éviter. « La seule boisson physiologique est l’eau ! Bien sûr, le thé, la tisane et le café ne sont pas contre-indiqués à la condition de ne pas être sucrés… Pour les gens qui n’aiment pas l’eau, il est possible de l’aromatiser avec des feuilles de menthe, des rondelles d’agrumes ou de concombre », propose Zoé Desbouis.

Quelques astuces peuvent vous aider à vous hydrater suffisamment au quotidien :

  • poser un verre dans la salle de bain, sur le plan de travail de la cuisine ou sur votre bureau vous fera penser à boire plusieurs fois par jour ;
  • mettre une ou deux alarmes sur votre téléphone peut également vous aider à favoriser les apports hydriques entre les repas.

L’activité physique : un atout pour brûler des calories

Profitez de l’été pour faire davantage de sport… cela vous permettra soit de vous faire davantage plaisir lors des barbecues entre amis ou de perdre davantage de poids. Chaque geste compte et peut faire la différence au quotidien : prendre son vélo ou marcher pour aller chercher le pain, mettre son ascenseur lui-aussi en vacances et prendre les escaliers, faire une promenade digestive après le déjeuner. Sans oublier votre application onStEPs que vous pouvez emmener partout avec vous et qui vous permet de continuer à pratiquer une activité physique sur votre lieu de vacances, en famille ou avec vos amis !

Et dans la sclérose en plaques ?

A ce jour, aucun régime alimentaire n’a prouvé avoir un effet thérapeutique dans la SEP. L’ensemble de ces conseils favorisant la perte de poids sont donc applicables en gardant bien en tête que l’essentiel est de préserver le plaisir et la dimension conviviale du repas.

Juillet 2019 – FR/NONNI/0119/0001h