Recevez les actualités onStEPs !

Envie de rester informé sur le sport, le bien-être, la santé et les mises à jour de l'application ?


Recevez nos actualités par mail :

S'inscrire
Vous êtes maintenant inscrit à la newsletter onStEPs
16.07.2019- temps de lecture : 4min

SEP et sport : cet été… jetez-vous à l’eau !

Retour au Mag ×

Dans l’eau, on se sent plus léger et les mouvements sont plus doux à réaliser… Que vous soyez atteint de sclérose en plaques ou pas, profitez de l’été pour pratiquer une activité physique dans l’eau. En fonction de vos envies et de vos capacités, de nombreuses possibilités s’offrent à vous !

Les bienfaits du sport dans l’eau (1)

Tout d’abord, l’eau permet de limiter les effets de la pesanteur et donc de faciliter le mouvement. Les troubles de l’équilibre et de la coordination vont ainsi être améliorés. Dans l’eau, la mobilité est plus grande et, en cas de motricité réduite, vous pourrez alors retrouver une autonomie dans vos déplacements et des sensations oubliées.

Ensuite, l’eau peut avoir des effets antalgiques et décontractants. La pression de l’eau (lors de mouvements réalisés en profondeur par exemple) favorise le drainage veineux et améliore la circulation sanguine.

Enfin, les activités aquatiques présentent un dernier avantage : l’eau, des piscines ou de mer, est souvent fraîche, ce qui favorise la détente et aide à stabiliser votre température corporelle. Ce bénéfice est particulièrement intéressant si vous êtes sensible à la chaleur ou êtes sujet au phénomène d’Uhthoff. Lire l’article sur le phénomène d’Uhthoff…

Quel type d’activité réaliser en piscine ? (1,2)

Des études réalisées dans la SEP montrent que l’activité physique en piscine permet de réduire la douleur et les spasmes, d’améliorer la mobilité mais aussi d’agir sur la fatigue et la dépression. En voilà une bonne nouvelle ! Et ça tombe bien car de nombreuses activités sont possibles en piscine…

Commençons par le plus évident : la natation ! C’est le sport idéal pour rester en bonne santé car il a de nombreux atouts pour le cœur, le souffle, la force, l’endurance et la souplesse. C’est un sport « doux », qui n’est pas traumatisant pour les articulations et permet de lutter contre les raideurs musculaires.

La nage peut tout à fait venir compléter une séance d’activité physique avec onStEPs… après avoir réalisé votre programme d’exercices sur votre lieu de vacances, quelques brasses ou battements dans la piscine vous feront le plus grand bien !

L’aquagym (ou gymnastique aquatique) présente aussi de nombreux avantages : elle permet de travailler l’équilibre sans risque de chute, ainsi que la coordination des membres. La résistance de l’eau au mouvement favorise également le renforcement musculaire. D’ailleurs, certains exercices proposés dans l’application onStEPs peuvent être adaptés pour être réalisés en piscine… n’hésitez pas à poser la question à votre kinésithérapeute !

L’aquabiking (vélo dans l’eau) est une pratique très en vogue qui permet de tonifier le corps, stimuler la circulation sanguine et combattre la cellulite tout en dépensant des calories ! Les résultats sont visibles rapidement à condition, bien sûr, de réaliser des séances régulières et de tenir sur le long terme…

Enfin, si vous êtes adepte du Taï chi, saviez-vous qu’il est possible de pratiquer cette activité dans l’eau ? Les effets de ce sport sur l’équilibre et la coordination seront ainsi renforcés.

Toutes ces activités aquatiques sont relativement accessibles. Le seul bémol : en cas de troubles de l’équilibre ou moteurs, certaines situations peuvent s’avérer délicates (se déshabiller, enfiler un maillot de bain, accéder aux douches puis au bassin…). Soyez vigilant et si besoin n’hésitez pas à vous faire accompagner… d’autant plus que partager une activité physique est toujours plus sympathique !

Et dans la mer ?

Nager en piscine c’est bien mais nager en mer, c’est une promesse d’évasion ! En nageant, le regard vers l’horizon, bercé par le rythme des vagues, vous pourrez oublier vos soucis et ressentir une grande plénitude. Faites néanmoins attention aux courants qui peuvent être déstabilisants dans certaines zones. Si vous ressentez parfois de la spasticité ou de la fatigue musculaire, nous vous conseillons de ne jamais nager trop loin du bord car vos symptômes pourraient apparaître brusquement. Pour une sécurité maximale, il existe des bouées de nage en eau libre qui peuvent vous permettre de faire une pause et d’être plus facilement repéré. Ces bouées s’attachent à la taille et flottent derrière vous. Elles sont vendues dans la plupart des magasins de sport et de loisirs.

Si vous n’êtes malgré tout pas rassuré à l’idée de nager en eau libre, le longe-côte peut être un bon compromis. Cette randonnée aquatique consiste à marcher en mer, avec de l’eau jusqu’à la taille, et avec l’aide ou non d’une pagaie pour faciliter l’enchaînement des mouvements. Cette activité permet un renforcement musculaire complet ainsi qu’un travail cardiovasculaire et d’équilibre.

Enfin, si l’eau n’est vraiment pas votre tasse de thé, rien ne vous empêche de profiter du bord de mer pour marcher sur le sable, tout simplement. La marche sur le sable, effectuée pieds nus, permet notamment de travailler votre proprioception, c’est-à-dire, la capacité de votre système nerveux à détecter et interpréter les informations provenant des muscles, des articulations, des tendons et des os. En développant votre proprioception vous pourrez mieux contrôler l’équilibre de votre corps. Elle est également excellente pour renforcer les muscles de la voûte plantaire et stimuler la circulation sanguine au niveau des pieds. En bref, marcher le long de la côte vous permettra de faire une activité physique sans vous en rendre compte, tout en laissant votre esprit voguer à l’horizon…

 

Toutes les activités aquatiques sont recommandées que que vous viviez ou non avec la SEP. Alors si vous ne craignez pas l’eau, profitez de l’été pour savourer les plaisirs aquatiques !

Références :
1) Castro-Sanchez AM et al. Hydrotherapy for the Treatment of Pain in People with Multiple Sclerosis: A Randomized Controlled Trial. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine. Volume 2012, Article ID 473963, 8 pages.
2) Donze C et al. The practice of sport in multiple sclerosis: update. Current Sports Medicine Reports 2017;16(4):274-279.

Juillet 2019 – FR/NONNI/0119/0001i