Recevez les actualités onStEPs !

Envie de rester informé sur le sport, le bien-être, la santé et les mises à jour de l'application ?


Recevez nos actualités par mail :

S'inscrire
Vous êtes maintenant inscrit à la newsletter onStEPs
07.06.2020- temps de lecture : 5min

Sortie du confinement : se remettre en mouvement à son rythme

Retour au Mag ×

Déconfinement rime avec retour progressif des libertés… même si pour le moment les activités sportives restent limitées, notamment par les mesures de distanciations physiques imposées, et les sports collectifs sont toujours interdits. Il est néanmoins important de reprendre une activité physique, surtout si vous aviez lâcher l’affaire pendant le confinement ! Voici les conseils de Valérie Girond, kinésithérapeute et experte onStEPs, pour remettre son corps en mouvement…

Selon des études menées par des entreprises de montres connectées, les françaises et les français ont réduit leurs déplacements pendant le confinement (diminution de 27 % du nombre de pas moyen). De plus, si seulement 19 % de la population ne pratiquait aucune activité physique, 41 % faisait moins de sport qu’auparavant. « Contrairement à ce que l’on pouvait penser, ce manque d’activité physique ne s’est pas accompagné d’une forte augmentation de poids (prise d’1 ou 2 kg en moyenne) ce qui révèle une certaine prise de conscience quant à l’alimentation notamment », souligne Valérie Girond, kinésithérapeute du sport à Nantes et experte onStEPs. Ce qui est sûr c’est que pendant le confinement, l’activité physique a été diminuée au profit d’une sédentarité plus importante en raison du télétravail d’une part et d’autre part de la réorientation des loisirs : augmentation considérable du temps passé sur les écrans (télévision, tablette et smartphone). « Et même si vous avez continué à faire du sport à la maison à l’aide d’une application comme onStEPs ou de cours en ligne via les réseaux sociaux, vous avez forcément réduit votre activité », poursuit Valérie Girond.

Reprendre ses activités en gérant la fatigue

La sortie du confinement implique un nouveau changement de rythme : reprise du travail mais également des sorties et des loisirs, démarches administratives et médicales, rendez-vous chez le coiffeur ou le barbier… bref le corps va devoir s’adapter à ce regain d’activités et il va falloir prioriser pour ne pas s’épuiser ! « Il est normal de se sentir fatigué, surtout si vous avez été infecté par le covid-19 car la fatigue peut perdurer plusieurs semaines après la disparition des signes cliniques, explique Valérie Girond. Pendant cette période, il faudra également prendre soin de votre sommeil, cela vous aidera à récupérer après vos journées bien remplies, et notamment reprendre des horaires de sommeil normaux, si vous vous êtes décalés pendant le confinement ! ». Ce n’est pas une raison pour attendre avant de reprendre une activité physique… au contraire, le sport va vous aider à remettre votre corps et vos muscles en marche, et entraîner de la « bonne » fatigue. « De plus, si vous avez pris de bonnes habitudes pendant le confinement, comme faire des exercices de yoga ou des étirements, il ne faut surtout pas les abandonner en reprenant vos activités quotidiennes », précise la kinésithérapeute. Et puisque vous avez pris l’habitude de passer davantage de temps en famille, remplacez les jeux de sociétés par une grande balade à vélo ou une marche en forêt : cela fera du bien à toute la famille !

Remettre son corps en mouvement… mais en douceur

Que vous ayez maintenu une activité physique régulière ou tout arrêté pendant le confinement, il ne faut pas reprendre au niveau que vous aviez avant. Inutile de culpabiliser, l’arrêt du sport pendant deux mois n’est pas dramatique pour l’organisme : pour les grands sportifs, ce repos forcé peut même être bénéfique ! « En revanche, même en ayant maintenu une activité physique minimum, le confinement vous a forcément fait perdre en endurance, en rythme et en musculature. Je recommande donc de reprendre à 1 ou 2 niveaux en dessous de celui de la dernière séance de sport pratiquée avant le confinement… presque comme si vous repreniez le sport après une blessure », explique Valérie Girond. Pas d’inquiétude si vous étiez un sportif régulier avant le confinement car le niveau revient rapidement grâce à la mémoire musculaire : vos muscles vont se rappeler de ce que l’on peut leur proposer en termes de charge de travail.

Néanmoins, il est essentiel de reprendre à son rythme en s’hydratant, en respectant les temps de repos, en étant à l’écoute de son rythme cardiaque pour ne pas « se mettre dans le rouge… » sinon attention au risque de courbatures (qui sont des micro-lésions musculaires) et de blessures ! « Pour faciliter la reprise, privilégiez les sports doux (yoga, tir à l’arc ou à la sarbacane, très bon pour le souffle) ou les sports portés (vélo, natation… en piscine privée en attendant la réouverture des piscines municipales), surtout si vous avez complètement arrêté de pratiquer une activité sportive pendant le confinement. Ce sera moins traumatisant pour les articulations que la course à pied, par exemple », poursuit Valérie Girond.

Une reprise sportive facilitée avec onStEPs !

Si vous avez boudé votre application préférée pendant le confinement, il est important de reprendre progressivement et sans forcer, ce qui implique de diminuer le nombre de séries, l’intensité et les charges. « Si cela se passe bien lors des premières séances, on pourra augmenter très vite et retrouver son rythme d’avant confinement. C’est l’avantage de l’application onStEPs : il est facile de revenir en arrière en réalisant d’anciens programmes et d’avancer pas à pas en fonction de ses capacités. De plus, il est préférable de réaliser une petite séance tous les jours ou encore mieux une séance plus intense tous les deux jours, plutôt qu’une grosse séance par semaine : ce sera plus efficace ! » explique Valérie Girond.

L’application onStEPs est idéale pour reprendre une activité physique en douceur après le confinement car les exercices proposés permettent de travailler toutes les parties du corps, de l’échauffement jusqu’à la récupération, en passant par le renforcement musculaire, le gainage et les étirements. « En revanche, si vous sentez que vous avez beaucoup perdu en capacité physique pendant le confinement et que vous avez besoin d’aide pour vous remettre au sport, n’hésitez pas à consulter votre kinésithérapeute (ne serait-ce que pour avoir des conseils pour bien utiliser l’application) ou votre médecin qui pourra vous prescrire quelques séances de rééducation », conclut Valérie Girond.

Si vous ne faisiez pas de sport avant le confinement, cette période vous a peut-être fait prendre conscience qu’il est important d’en faire régulièrement pour rester en bonne santé. Vous avez commencé à pratiquer une activité physique en suivant des cours sur les réseaux sociaux ou grâce à onStEPs ? Alors… continuez pendant le déconfinement ! Et pourquoi pas trouver une activité sportive qui vous convient, dans un club ou une association, pour la rentrée…

FR/NONNI/0520/0048 – Mai 2020