Recevez les actualités onStEPs !

Envie de rester informé sur le sport, le bien-être, la santé et les mises à jour de l'application ?


Recevez nos actualités par mail :

S'inscrire
Vous êtes maintenant inscrit à la newsletter onStEPs
02.05.2019- temps de lecture : 4min

Sport et Sclérose En Plaques (SEP) : choisir l’activité physique qui vous convient

Pendant longtemps l’activité physique était contre-indiquée à toute personne atteinte de Sclérose En Plaques (SEP) notamment par peur d’accentuer le phénomène de fatigue. Depuis, les bénéfices du sport dans la SEP ont été démontrés dans de nombreuses études. En effet, faire du sport peut favoriser l’équilibre, vous aider à lutter contre la fatigue et améliorer votre mobilité et votre qualité de vie. Yoga, Taï chi, Pilates, activités aquatiques, équitation : à vous de trouver l’activité qui vous conviendra le mieux !

Le yoga, pour unifier le corps et l’esprit

Traditionnellement, le yoga inclut non seulement une activité physique mais également des exercices de relaxation, de respiration et de la méditation. Dans la SEP, des sessions de 60 à 90 minutes, deux à trois fois par semaine, permettent d’obtenir des résultats positifs sur la fatigue et l’humeur.

Le programme onStEPs™ propose des exercices de yoga à réaliser à domicile… pour les découvrir, il vous suffit de télécharger l’application :

Le Taï chi ou l’éloge de la lenteur

Le Taï chi est un art martial chinois ancien caractérisé par des mouvements continus, circulaires exécutés avec lenteur et précision et dans un ordre préétabli. Il met aussi l’accent sur la maîtrise de la respiration. Dans la SEP, le Taï chi a été associé notamment à une amélioration de l’humeur, de l’équilibre, de la coordination et de la qualité de vie en général.

Le Pilates : développer les muscles profonds pour trouver son équilibre

Cette méthode d’activité physique a été développée au début du XXe siècle par Joseph Pilates. Par le développement des muscles profonds, le Pilates favorise l’entretien, l’amélioration ou la restauration des fonctions physiques. Il cible les principaux muscles de l’équilibre du corps en mettant l’accent sur les muscles responsables de la posture et de l’équilibre. Ainsi, dans la SEP, cette méthode est particulièrement efficace pour améliorer l’équilibre, la mobilité et la force musculaire.

Exercices aquatiques : le sport en toute légèreté et sans surchauffe

Les activités aquatiques comme la gymnastique aquatique sont particulièrement utilisées dans le cadre du réentraînement à l’effort et du renforcement musculaire. Leurs bénéfices sont effectivement nombreux : relaxation musculaire, réduction du risque de blessure grâce à la densité de l’eau et la réduction des mouvements de vitesse améliorant la proprioception*. Dans le contexte de la SEP, le sport en environnement aquatique a un impact positif sur la fatigue, l’équilibre, la force musculaire, la douleur nociceptive** et la qualité de vie.

Equithérapie : prendre soin de soi grâce au cheval

L’équitation est utilisée depuis très longtemps comme une prise en charge thérapeutique complémentaire aux soins médicaux. Les bénéfices de cette discipline ont été démontrés depuis de nombreuses années dans différentes pathologies neurologiques, et plus récemment dans la SEP : l’équithérapie peut en effet avoir des bénéfices sur l’équilibre, la flexibilité articulaire, la force musculaire et l’humeur.

Quel sport choisir en fonction de l’effet recherché ?

Yoga : Fatigue et humeur.

Taï Chi : Fatigue, équilibre, coordination, humeur, douleur non neuropathique et qualité de vie.

Pilates : Force musculaire, humeur, équilibre, réduction de l’impact de la SEP sur les activités de la vie quotidienne et moins de douleurs dans les membres supérieurs.

Exercices aquatiques : Fatigue, force, équilibre, rapidité de la marche, humeur et douleur nociceptive** et qualité de vie.

Equithérapie : équilibre et marche.

Le programme onStEPs : une application « sport et bien-être » connectée

Vous préférez débuter à la maison ? Vous n’avez pas la possibilité de pratiquer l’un de ces sports près de chez vous ? Dans ce cas le programme onStEPs est fait pour vous !

Avec plus de 30 exercices proposés et des mises à jour régulières apportant de nouveaux contenus et fonctionnalités, ce programme vous permet de pratiquer une activité physique adaptée à vos besoins et dans le respect de vos limites. De plus, vous serez accompagné à toutes les étapes de votre entraînement. En effet, l’application propose des échauffements, un chronomètre automatique des temps de récupération et des étirements en fin de séance. Non seulement onStEPs propose des programmes préétablis conçus par des experts et validés par un groupe de patients utilisateurs, mais il donne également la possibilité de créer votre propre programme personnalisé selon vos envies, besoins et capacités. Ainsi, vous devenez votre propre coach !

 

En pratique, la plupart des sports sont compatibles avec la SEP, et notamment ceux qui favorisent l’endurance, la coordination, la concentration, l’équilibre et l’utilisation de la masse musculaire. Finalement vous avez l’embarras du choix et surtout plus aucune excuse pour ne pas vous y mettre ! N’hésitez pas à en parler à votre médecin qui saura vous aider à choisir une activité adaptée à vos capacités. 

 

*La proprioception désigne la perception, consciente ou non, de la position des différentes parties du corps.

**La douleur nociceptive est une douleur inflammatoire liée à la stimulation persistante et excessive des récepteurs périphériques de la douleur, appelés « nocicepteurs ».

D’après Donze C et al. The practice of sport in multiple sclerosis: update. Current Sports Medicine Reports 2017;16(4):274-279.

Mai 2019 – FR/NONNI/0119/0001a